CHIRURGIE RéPARAtRICE

SEIN

RÉDUCTION

L’hypertrophie mammaire est un excès de volume des seins. Elle est souvent associée à une asymétrie et une ptose (chute).
Elle présente un retentissement fonctionnel et physique important (douleurs du cou, du dos, gêne à la pratique de sport, difficultés vestimentaires), c’est pourquoi, dans certaines conditions, il peut y avoir une prise en charge par l’assurance maladie.
L’intervention a pour but de réduire et remonter les seins, de rétablir une symétrie si nécessaire, afin d’obtenir un résultat harmonieux avec la morphologie de la patiente. Les cicatrices sont souvent situées autour de l’aréole et en T inversé.
Cette intervention s’effectue sous anesthésie générale et nécessite 2 ou 3 jours d’hospitalisation. Après l’intervention, l’arrêt de travail est d’environ 2 à 3 semaines selon votre profession. Vous devrez porter un soutien-gorge de contention.

GYNECOMASTIE (HOMME)

La gynécomastie est une augmentation du développement de la glande mammaire chez l’homme. L’intervention permet de redonner à votre thorax une forme harmonieuse.
Un bilan avec un endocrinologue devra être réalisé avant l’intervention.
La chirurgie consiste à réaliser une lipoaspiration de la région mammaire. Une cicatrice péri-aréolaire inférieure est souvent nécessaire à la résection glandulaire.
Cette intervention s’effectue sous anesthésie générale en ambulatoire ou avec une nuit d’hospitalisation. Après l’intervention, la convalescence est d’environ 10 jours et vous devrez porter un vêtement de contention.

MALFORMATIONS

Il existe différents types de malformations mammaires. Les plus fréquentes sont les seins tubéreux (seins en forme de « tube Â»), les asymétries mammaires, les mamelons ombiliqués (ou « rentrés Â»)et les syndromes de Poland (malformations du thorax).
La correction de ces malformations permet aux jeunes filles de retrouver une vie sans complexes.
Plusieurs techniques chirurgicales sont envisageables : prothèses, injection de graisse, lambeau de grand dorsal… Plusieurs interventions sont parfois nécessaires.
Le choix de la technique dépend de la malformation, de votre morphologie et de vos souhaits.

RECONSTRUCTION APRES CANCER 

Après mastectomie ou tumorectomie, une fois les traitements complémentaires terminés, une reconstruction mammaire est envisageable.
Le but de cette reconstruction est d’aider les patientes à retrouver une silhouette harmonieuse et d’améliorer leur qualité de vie.
Elle est possible quelque soit l’âge de la patiente si cette dernière n’a pas de contre indication à l’anesthésie générale.
La reconstruction nécessite plusieurs gestes.
La restauration du volume peut se faire par prothèse, lipofiling (injection de graisse autologue) ou lambeau (de grand dorsal, DIEP).
La symétrisation du sein contro-latéral consiste selon les cas à réduire, remonter ou augmenter le sein restant.
La reconstruction de l’aréole et du mamelon peut se faire par greffe, lambeau et tatouage.
Le choix de la technique dépend de vos souhaits, de votre morphologie, de la qualité de votre peau et des traitements reçus.